prises de tête

19 mai 2005

frustration

fauisse manip, message précédent effacé, gros sentiment de  frustration. car j'avais évacué des chose simportantes et le fait qu'elles ne soient aps incrite noir sur blanc fait que cetet auto psy n'a pas eu lieu . or recommencer = fastidieux !
mmmm
sentiments /P : impression ,sensation. je le vis comme prenant toute ma place; il vit pour lui. il occupe, physiquement, ou par le bruit qu'il fait énormément d'espace. il prend le mien sans vergogne (jardin,, bureau, cuisine). me prive de certains petits plaisirs ( ses envies priment). m'a convaincue que j'étais incapable d eplein de choses, si bien que dans situations d e blocages pour la déco, le bricolage... ben oui, pourquoi prendre un marteau ou acheter quoique ce soit pour avoir droit à une moue condescendante. Se veut la référence pour plein de choses; j'étais fantaisiste, on est conformiste. ses boucliers (éponge, portable ou clope ) il est occupé pour la bonne cause, il défend son territoire, je ne supporte pas d'entrer dans la cuisine quand il fume ou quand il nettoie en soupirant. ça me culpabilise/donne envie de vomir pour la clope. en même temps, je me dis que c'ets sa façon à lui de se détendre. lepb c'ets que c'est dans l'esapce commun. Irritant aussi sa manie de faire la sieste au salon, forcément il sera dérangé! la maison tourne autour de son mode d evie et de pensée et moi là dedans, et bien,, je suis un "utilitaire", qqch de hien pratique , à dispo pour els enfanst et pour la maison, qui rapporte d el'argent decomplément  grâce à un job ad hoc, un partenaire quoi, au service d'un confort de vie. le pb, c'est que ça , je m'en fous. le conformisme, j'en ai marre. je ne sais plus qui je suis, ce que 'jaime, ce que j'aimerais faire. alors je me nois dans le quotidien avec sans arrêt la volonté de m'en évader qui est omniprésente.
je culpabilise au moindre de mes actes qui est pas conforme à ce que je pense qu'uila atend e moi ou à ce que je me représnete être le bien collectif de la famille.
Incapable d e faire un un achat déco d eplus de 150 €
c'est vrai que 150€ pour la maison, pour lui c'est "rien". s'il s'agit de qqch pour moi ou enfants, "est ce quon a assez sur le compte, il faut faire attention...". est ce que ts les hommes sont comme ça ?
en tout cas, j'ai fraimeent l'impression que la communication est coupée.
C'ets vrai que j'attend d'une relatuon qu'elle soit fusionnelle, et comme elle ne l'est plus je suis toute désemparée.

Posté par expulse à 09:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 mai 2005

comment crier efficacement

car l'objet de ce blog est psy
à chauqe frustaration, à chaque échec hurler très fort, le dire avec les mots tels que dans ma tête
c'était le conseil du jour
jy go
je hais cette école, je les vomis, je les trouve lâches et de mauvaise foi. je me sens abandonnée par eux et vu le fric que je leur ai filé, je suis très écoeurée.
J'aimerais prendre cetet conne de B entre 4 zyeux sinon plus et lui faire peur. lui faire ravaler son discoursinfantlisant et culpabilisant. lui dire ses vérités.
sauf que ça serait lui rendre service
et que je n'en ai pas envie
c'est pas beau ça madame
Analyse de sentiments
marcher sur le troittoir et repérer e,nface une silhouette connue, de qqun qu'on apprécie pas des masses?(pourquoi , pour le sentiment d'infériorité qu'iol suscite, pour son regard, par envie, par impression d'avoir trouver meilleur que soi,?? va savoir, à déterminer). Donc marcher, repérer, et ctte bouffée d'anxièté au niveau de sternum, montée (d'adrénaline ?), d'angoisse, mal être (ça crie intérieurement au secours, et "comment me défiler ?, "me cacher ?) Grosse trouillarde va !  transformer tt ça, en regard droit et afficher un sourire...( se sentir très courageuse)  et s'apercevoir qu'il sagit d'ujn inconnu juste avec le look de .( se sentir un peu mauviette quand même).
A gérer.

Posté par expulse à 17:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]